Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Reboisement: le PNUD accompagne le Gouvernement guinéen

le 08/08/2018 à 11h59

Une importante mission conjointe (Ministère de l’Environnement, Eaux et Forêts, PNUD et Projet Souapiti) a procédé, le Weekend dernier (Samedi 4 Aout 2018) au lancement officiel des activités de reboisement des berges du Konkouré dans le District de Silikhoun, Commune Rurale de Kollet dans la préfecture de Télimélé.   

Ces activités de reboisement visent principalement à sensibiliser davantage les populations riveraines dans la zone sur l’importance du couvert végétal pour la sauvegarde du réservoir d’eau des barrages. 

En effet, le bassin de Konkouré dispose d’un potentiel énergétique estimé à 1.050 MégaWatt (MW) dont 315 MW sont réalisés (Garafiri :75 MW, Kaléta : 240 MW), Souapiti en cours de réalisation et Amaraya en étude. L’exploitation de ce potentiel est inscrite comme une action prioritaire dans le programme de développement économique de la Guinée pour une optimisation dans une perspective de développement durable. 

Car force est de constater de nos jours, que les berges immédiates des réservoirs des barrages et les principales têtes de sources sont complètement dégradées. Cette réalité est due aux pratiques agrosylvopastorales inadaptées des populations riveraines. De telles pratiques ont pour conséquence entre autres l’ensablement des réservoirs des barrages, qui ont une incidence directe sur les performances des barrages en termes de production d’énergie.  Pour réduire ces phénomènes de sédimentations et de dégradation, le Pgramme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à travers le Programme Environnement et Développement durable a inscrit dans son Plan de Travail Annuel (PTA) 2018, la réalisation de 40 ha de plantations forestières dans le bassin de Konkouré dont 20 autour du réservoir d’eau de Kaléta et 20 autres en amont, dans la Préfecture de Mamou, lieu qui abrite la tête de source du Konkouré.  

Dans chacune de ces localités, les sites ont été identifiés et délimités en étroite collaboration avec les communautés, les autorités de la Sous-Préfecture de Kollet et l’administration forestière, le cas de Silikhoun avec le Projet d’Aménagement Hydroélectrique de Souapiti/Kaléta. 

Cet appui du PNUD a été vivement salué par le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, Mr Seydou Bari Sidibé, le Directeur National du Programme Environnement et gestion durable du Capital naturel, Sékou Gaoussou Sylla, Mr Sitan Keita, le Directeur de l’Environnement et Développement Durable du projet Souapiti, les autorités locales ainsi que les populations de Silikhoun qui se sont fortement mobilisées à l’occasion de la visite de la mission conjointe.  

Le Chargé de Programme de l’Environnement du PNUD Mamadou Ciré Camara, dans une interview accordée à la presse,  s’est réjoui, au nom de la Direction du PNUD,  de ce lancement du reboisement des berges du Konkouré qui est une contribution du PNUD dans la mise en œuvre du plan de gestion environnementale et sociale autour du Bassin de Konkouré avec une approche participative par l’implication des ONGs locales. 

En effet ce sont quatre ONGs locales qui ont été sélectionnées pour le reboisement. Il s’agit de la Fédération nationale des professionnels de la filière bois (FNPFB), de l’Association des femmes de Nzérékoré, Yomou et Lola pour le développement (AFENYL) dirigée par Mme Christine Sagno, ancienne Ministre de l’Environnement, Eaux et Forêts, de l’Association pour la restauration et la gestion durable de l’environnement (AREGEDE), de l’Association des Volontaires pour le Développement Durable (AVDD). Chacune des ONGs dispose d’un lot de 5 ha à reboiser avec 12500 plants de Gmélina, une espèce forestière à croissance rapide. 

C’est l’Association des volontaires pour le développement des ressources naturelles (AVGRN) qui est chargée de réaliser la clôture grillagée offerte par le PNUD autour de 3 ha de périmètre maraicher pour donner suite à l’appui sollicité par les femmes afin de sécuriser ce périmètre menacé par les animaux en divagation. 

La construction du Barrage de Souapiti a entrainé le déguerpissement et la relocalisation de plusieurs villages environnants dans les habitations plus modernes avec latrines et une école.  A Silikhoun, un district de 1200 habitants dont 682 femmes, les populations qui vivent des activités de l’agriculture, de l’élevage et de maraîchage se sont réjouies des nouvelles infrastructures et sollicitent, un poste de santé et un forage car l’accès à l’eau potable est assez difficile à cause de l’altitude qui est de 500m. 

La Mission a pu visiter les installations du Barrage de Souapiti de plus 500 MW en construction dont le niveau d’avancement est de 50%. Elle a été impressionnée par les travaux gigantesques du barrage qui va permettre à la Guinée d’être en autosuffisant en matière d’énergie hydroélectrique.

PNUD

 

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days