Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Arrestation de Mara : cinq jours après, les activités minières restent paralysées à Boké

le 10/05/2018 à 20h02

Les travailleurs des différentes sociétés minières évoluant dans la ville de Boké réclament le retour sans délai du syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara récemment arrêté par un commando armé. 

L'arrestation du secrétaire général du Syndicat général des travailleurs de Guinée (UGTG), Aboubacar Sidiki Mara, sous ordres du Président de la République, il ya quelques jours, à Boké bloque l'exploitation minière dans la zone.

Depuis son arrestation spectaculaire, dans la nuit du samedi à dimanche 5 mai 2018, les sociétés minières évoluant dans cette partie de la région de Boké sont aux arrêts. Son exfiltration à la hollywoodienne par un commando lourdement armé a plongé les travailleurs de la SMB, de UMS, de Wap mining et les particuliers dans une stupéfaction générale.

Pour contester cette intervention sordide issue du 5ème colon, les employés ont décidé de cesser toute activité. Le lundi, ils étaient des centaines a battre le pavé pour réclamer le retour  du syndicat. "Libérez Mara! Libérez Mara", scandaient-ils.

Les autorités locales ont du user de la force pour stopper la manifestation. C'est à coups de gaz lacrymogène que les manifestants ont été dispersés. Déterminés, ils poursuivent le mouvement cette fois en refusant toute reprise des activités avant la libération de Mara.

Cinq jours après l'interprétation de ce dernier, les activités minières restent toujours paralysées dans la zone. Les deux ports, Koutougouma et Dapillon ne tournent plus par manque de stock.

Les travailleurs ne comptent pas baisser les bras, suivent de près l'évolution du dossier.

"Tant que Mara n'est pas libéré, il n'y aura pas de travail", a confié aux travailleurs un syndicaliste de UMS. Il révèle qu'une mission conduite par l'inspecteur général du travail (Dr Alia Camara) a tenté en vain de les convaincre à reprendre le travail. Par deux fois, ils (les patrons de sociétés) demandent aux travailleurs de reprendre le boulot. Mais à chaque fois, ceux-ci sont restés sourds face à leur demande.

Interpelé alors qu'il était en exercice de son activité syndicale, Aboubacar Sidiki Mara est poursuivi pour "trouble à l'ordre public". Après une garde à vue de 48 heures passée au PM3 de Matam, il a été présenté mardi au juge d'instruction du tribunal de première instance de Dixinn. Au terme de son audition, le syndicaliste est immédiatement conduit à la maison centrale de Coronthie où il a passé sa deuxième nuit ce jeudi.  

Samba Gueladio Bah

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days