Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Roman: "Allah n'est pas obligé"

le 01/03/2017 à 16h49

C'est le titre d'un ouvrage écrit par l'un des plus grands écrivains d'Afrique contemporaine et du monde, Ahmadou Kourouma. Dans ce roman, l'auteur conte l'histoire d'un adolescent qui, à cause de l'"injustice" divine, a basculé dans les travers sociaux en devenant un enfant-soldat, un small-soldier en anglais.

Ibrahima, principal personnage du roman, a mené une vie de paria. Orphelin de père, sa mère qui était son seul refuge a trépassé sans avoir eu le temps de l'élever. Confié à sa tante qui vit au Libéria, le pauvre garçon décide de la rejoindre.

Ainsi, commence pour lui un long périple jonché d'embuche. Pour réaliser son rêve, il doit traverser des territoires minés de rébellions. Le Libéria et la Sierra Léone, à l'époque, en pleine guerre tribale. Plusieurs factions de rebelles se disputent le pouvoir. Nous sommes dans les années 1993.

La seule loi en vigueur, c'est tuer pour vivre. Les enfants-soldats, kalachnikov en bandoulière, font régner la terreur. Ils tuent pour du haschisch et réduisent des contrées en champ de ruine. Ils investissent des villes entières et exterminent les populations comme des mouches. Parmi eux, des cannibales sucent le sang de leur victime et se nourrissent de leur chaire. Le reste des macchabées est abandonné aux chiens et fauves sauvages. Chaque territoire est délimité par des cranes, suspendus sur des pieux.

Malgré le danger, le jeune garçon court le risque. Guidé par un marabout escroc, Yacouba, il se lance, dès après son initiation (circoncision), à la recherche de Mahan. L'enfant de la rue de Yoropodougou pour intégrer les factions rebelles choisit de devenir un enfant-soldat. Comme tout enfant-soldat, la nouvelle recrue devient un tueur à gage, un assassin sans foi ni loi.

Il fit le tour des factions, fouilla de fond en comble les villes, les villages, les hameaux. Dans l'espoir de retrouver sa tante. Mais leurs retrouvailles ne furent en réalité jamais possible. Parce qu'au moment de leur rencontre, celle qu'il avait vu pour la dernière fois au village en pleine forme, était devenue un cadavre. Sa tante dont-il est allé à la recherche depuis belle lurette était morte, terrassée par une maladie. Car, "Allah n'est pas obligé d'être juste, il fait ce qu'il veut, personne n'y peut rien".

Aminata Diallo pour kibanyiguinee.info

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days