Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Elections locales: les députés guinéens adoptent le code électoral malgré la mise en garde des citoyens

le 23/02/2017 à 22h44

Le nouveau code électoral guinéen, en dépit des oppositions de la société civile et de certains partis politiques, a été majoritairement adopté par les députés, ce jeudi 23 février 2017.

Le document a provoqué l'ire de la société civile. Celle-ci a crée le Front pour la défense des droits des citoyens dans l'intension de s'opposer au projet. Plusieurs centaines de pétitions ont été recueillies. Signées par des leaders politiques et activistes de la société civile guinéenne. Les médias également ont été mis en contribution. Mais tout cela n'a servi à rien.

Le nouveau code électoral soumis au vote des députés est passé sans difficulté. Il a été adopté à la majorité des députés issus des deux plus grands groupes parlementaires de l'Assemblée nationale. A savoir, le RPG-Arc en ciel et les libéro-démocratiques du chef de file de l'opposition républicaine.

L'adoption de ce texte tranche définitivement avec la question relative au point 2 des accords du 12 octobre 2016 qui a provoqué beaucoup de grincements de dents. Suite à cette adoption la composition des conseils de quartier se fera au prorata des résultats obtenus dans les 3760 quartiers et districts par les partis en lice. En votant ce texte, les députés de la mouvance et de l'opposition républicaine estiment que c'était la meilleure option à faire. Ils arguent que l'organisation des élections demande beaucoup de fonds. Environ 200 milliards de francs guinéens dont la mobilisation est actuellement impossible.  

Le groupe parlementaire, Alliance républicaine de Sidya Touré dont la proposition de vote secret a été désapprouvée n'a pas pris part au vote à main levée, ses députés ayant claqué la porte.  

Le passage de ce code, coupe désormais tout espoir des militants des droits des citoyens d'obtenir la modification du point 2 des accords politiques.

C'est qui est évident, pour une fois encore la loi du plus fort a remporté sur celle du plus faible.

Sidafa Keita pour kibanyiguinee.info

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days