Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Alpha Condé-Orpailleurs de Guinée : le pacte du diable...

le 07/02/2017 à 10h38

visite du chef de l'Etat dans la région de la savane guinéenne a été couronnée par un engagement signé entre Alpha Condé et l'ensemble des orpailleurs de Guinée. Cet engagement est perçu par un bon nombre d'observateurs comme le "pacte du diable".

L'engagement ressemble naturellement aux précédents déjà signés entre le chef de l'Etat et d'autres artisans. Notamment les unions des agriculteurs, éleveurs, travailleurs de bois etc.

Et comme dans tout engagement, celui signé entre le Président et les orpailleurs repose essentiellement sur un principe que doivent respecter les deux parties. Alpha Condé a promis de lutter contre l'insécurité dans les zones minières, d'implanter des banques de proximité pour éviter le transport par la route de fonds colossaux. Mais aussi de donner un fond d'accompagnement qui s'élève à hauteur de 10 milliards de francs guinéens.

En contre partie, les orpailleurs à leur tour doivent remplir leur part d'engagement. Il s'agit à priori pour tout orpailleur de se munir d'une carte d'autorisation délivrée par les autorités, protéger l'environnement, proscrire l'utilisation des produits chimiques. Eviter de mettre la vie des orpailleurs en danger, la clandestinité dans le métier et la déforestation.

Signer un tel engagement est une bonne chose mais le respecter en est une autre. C'est effectivement là où le bas blesse. Surtout quand-on connait le niveau de pauvreté qui sévit dans les localités minières, il y a lieu de s'inquiéter pour la survie ou le respect d'un quelconque engagement. D'autant plus que dans ces zones, les populations végètent et son prêtes à user de l'extrême pour survivre. Raison pour laquelle, en dépit des risque du métier et ses cortèges de malheurs, ils continuent de faire l'orpaillage clandestin. A savoir, l'insécurité, la prostitution, la déforestation, l'exploitation des enfants etc.

Aussi, on sait que l'engagement du gouvernement n'est pour le moment qu'une simple  promesse. En attendant donc que cela ne se traduit en réalité, mieux vaut rester prudent. En tout cas, certains observateurs avertis voient dans cette signature le "pacte du diable" dont-il faut, pour l'instant, se méfier.     

 

Sidafa Keita pour kibanyiguinee.info

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days