Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Accords politiques inter guinéens: le perpétuel recommencement...

le 06/01/2017 à 05h44

Généralement signés en grange pompe, les accords politiques inter guinéens ne sont pas pris au sérieux par les acteurs politiques qui les ont conçus. Tous sont scellés sur la base du clientélisme politique car, chaque parti veut tirer son épingle du jeu.

Depuis l'avènement de la troisième république, en 2010, plusieurs accords politiques ont été signés entre le gouvernement, la mouvance et l'opposition. Les accords politiques du 3 juillet 2013, du 20 août 2015 et du 12 octobre 2016, pour ne citer que ceux-ci. Paradoxalement, aucun n'a fait l'objet d'application intégrale.  

Signés généralement à l'arrachée dans un contexte de crise sociopolitique accrue, ces accords étaient censés ramener le calme dans la cité. De redonner un regain d'espoir au peuple pour un développement démocratique durable. Mais comme une malédiction qui s'abat sur le peuple, tous ces accords ou presque ont à chaque fois été remis en cause.

C'est le cas du tout dernier accord appelé "accord du 12 octobre 2016". Obtenu après d'âpre négociations, comme c'est d'ailleurs le cas pour les précédents accords, il invitait au niveau de son point 16, l'Assemblée nationale à procéder à la révision du code électorale lors de la session budgétaire de 2016. Sauf que cette session a clôturé sans que le fameux code électoral ne soit promulgué. La décision de sa promulgation ayant été renvoyée à une session extraordinaire prévue au mois de février 2017.

Aujourd'hui l'opposition ne décolère pas et menace d'ores et déjà de prendre des "mesures" pour faire savoir son mécontentement. Au sortir d'une réunion tenue hier à Conakry, les opposants du régime d'Alpha Condé ont décidé d'abord de prendre à témoin l'opinion nationale et internationale de la "violation grave de l'accord du 12 octobre".

Pour l'instant, ils décident de suspendre une fois de plus, leur participation aux travaux du comité de suivi chargé de l'application de l'accord du 12 octobre 2016.

Ce qui est malheureusement un air du déjà vu dans ce pays depuis l'avènement de la troisième République. Les accords politiques se font et défont sans vergogne. C'est le perpétuel recommencement.

Aminata Diallo pour kibanyiguinee.info

 

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days