Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Bilan judiciaire 2016: Me Seydouba Kissing Camara très amer avec le pouvoir public

le 03/01/2017 à 12h58

Il n'est pas content de la façon dont l'appareil judiciaire du pays fonctionne. Me Seydouba Kissing Camara, président des chambres des huissiers de Guinée, pense qu'en dépit des avancées réalisées, celles-ci restent nulles et de nul effet si elles ne sont pas exécutées.

En Guinée, la justice ne serait pas cet instrument qui prenne des décisions judiciaires impartiales et indépendantes. Depuis l'indépendance du pays, en 1958, l'appareil est sous forte influence du pouvoir politique dont les décisions ont toujours primé sur celles de l'appareil judiciaire. Au service de l'Etat et des plus nantis, il est utilisé généralement pour sévir contre les plus faibles.

Courant 2016, il ya eu de "grands évènements judiciaires" ou "efforts consentis" pour améliorer le fonctionnement de l'appareil judiciaire du pays qui reste très critiqué par l'ensemble des justiciables.   

Parmi ces évènements, il y a entre autres, la création de certaines juridictions de la République, notamment la cour constitutionnelle et la cour des comptes. Aussi, il y a la revue à la hausse du traitement des magistrats, de la création du conseil supérieur de la magistrature. Ce dernier statuera désormais sur les fautes reprochées aux magistrats et qui proposent des sanctions à infliger aux fautifs. Egalement, il y a eu, l'adoption par l'assemblée nationale, des lois sur l'organisation judiciaire, le code pénal et le code de procédure pénal.

Pour Me Dinah Sampil avocat et ancien bâtonnier et M.Ibrihima Béavogui chargé de communication ministère de la justice, qui s'exprimaient récemment dans une émission judiciaire, ce sont des avancées judicaires qui ont marqué l'exerce 2016 dans le cadre de la réforme de la justice guinéenne.

Contrairement à eux, le président des chambres des huissiers, pense que cela ne suffit par parler d'avancées. Car pour Me Seydouba Kissing Camara toutes ces "avancées" auxquelles font allusions ses collègues sont "nulles et de nul effet si l'on ne parvient pas à exécuter les décision de justice". Selon lui, "on va faire toutes ces réformes, on paiera des gens (experts, ndlr) pour faire ceci et cela, afin d'avoir de bonnes décisions de justice. Mais si ces mêmes décisions de justice rendues sont bloquées, c'est comme si rien n'est fait".

L'homme de droit qui s'est montré très amer lors de cette émission à l'encontre du pouvoir public, révèle qu'en Guinée,  les décisions judiciaires sont aux relents politique et les procès ne sont jamais clos.

Sidafa Keita pour kibanyiguinee.info

 

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days